Voyage en terrain connu: le sud (part 2)

L’aventure sudiste suit son cours.

Mon objectif bronzing est de 2/10 (une zone nasale proéminente et hop, on marque des points): à moins de visiter le sud nu, la fuite des plages n’est pas forcément compatible avec le bronzing intégral, vous l’aurez deviné.

Bref, tout ça pour dire que j’ai le nez rouge certes, mais que j’ai encore de belles choses à vous raconter.

Pendant ma deuxième moitié de vacances, j’ai:

– déambulé dans les rues de saint Paul de Vence. Bâteau, allez-vous me dire. Mais vivez-le autrement: longez les ruelles dallées du village et laissez-vous transporter dans le temps: nous sommes en 1507, François 1er fait construire les premiers remparts autour du village perché, pour le protéger des méchants envahisseurs. Si seulement il s’était douté que ce seraient les touristes à bob/chaussettes/sandales/banane qui viendraient l’envahir 500 ans plus tard.

Pour ceux dont l’imagination frôle le néant, courrez au musée historique de la ville, j’ai rarement vu quelque chose d’aussi réussi*.

– visité le [très très très vaste] domaine du Château de Berne. Je connaissais le vin notamment grâce au design original et attrayant de leur bouteille , mais j’étais loin d’imaginer qu’il était produit dans un tel endroit (fini le temps du foulage à pieds nus je crois). Célèbre domaine de la route des vins, le château de Berne m’a impressionnée par son immensité. À l’entrée, un panneau indique « la cave: 5 min ». On est en voiture, faites le calcul.

– découvert le village de Salernes, principalement connu pour ses poteries. J’avoue ne pas être spécialement fan de ces choses là. Et pourtant, j’ai été en admiration devant le travail d’Alain Vagh, qui se fait un malin plaisir à recouvrir de céramique tout ce qui lui passe par la main. C’est kitch, mais l’idée est cool.

– mangé une glace en bord de mer à sainte Maxime , et fait le marché nocturne.

longé le bord de mer, en traversant des saints: Tropez, Maxime, Aygulf et Raphaël. Alors bon, on peut certes y voir un lien avec le chemin de Compostelle version Côte dazur. Mais ça vaut vraiment le coup: les couleurs sont belles, les pins penchés très penchés**, et qui sait  vous aurez peut-être vous aussi la chance de croiser ce papi en slip/sac-à-dos/rangers sur la route . Si vous avez quelques dollars en poche, arrêtez vous au Cercle: les poissons y sont frais et la vue imprenable, un délice.


– mis mon réveil aux aurores pour profiter du lever de soleil dans la baie de Cassis, au pied du Cap Canaille (ce cap, c’est du poudingue)***. C’est l’image qu’on pourrait se faire du paradis je crois (sentimentalité, prends moi).
Une mer si plate.. qu’on a envie qu’elle sénerve. Alors on a fait du ski nautique. Et bon, J’ai chuté. J’ai chuté. J’ai chuté, ah et j’ai skié sur la mer. Quelle incroyable sensation. Avertissement pour les initiés comme moi: le jour d’après est fatal pour vos bras, soulever un coton relève de l’exploit.

–  passé finalement bien trop de temps à essayer de vendre ce blog: je me suis surprise à envoyer des commentaires de type « trop kiki cool mignon ton look » sur divers blogs dits « de mode » histoire de rameuter quelques visites sur le mien. Ca en devient pathétique et ce n’est pas moi: je n’ai pas l’habitude de me promener avec mon CV sur le front quand j’écume les bars de Paris (enfin je crois), alors pourquoi le faire avec mon blog.
À priori si vous tombez sur ce blog c’est que vous me connaissez, que vous en avez entendu parler par quelqu’un que je connais ou tout simplement que le hasard fait parfois bien les choses. Alors bienvenue et même si je ne suis pas vraiment sûre ni de la nature, ni du sujet principal de ce blog,  je me fais plaisir en le faisant (aussi fou que ça puisse paraître) et si ça vous plaît c’est tant mieux. Votre soutien m’émeut alors continuez à m’envoyer des mots doux, à liker ma nouvelle page sur Faceboutch et partager avec vos amis (merde, je recommence).

Voilà, j’espère vous avoir réconcilié avec le sud-est sinon. La fin des vacances est proche pour moi.

C’est moche. Mais heureusement que vous êtes là.

Love.

——————–

http://www.chateauberne.com/

http://www.alainvagh.fr/

http://www.facebook.com/cloumcloumcloum (haha)

——————–

*en revoyant la photo, je me dis qu’il y’a des chances que je me sois couchée moins con le soir de la visite.

** j’ai du prendre 500 photos de ces arbres. c’est grave?

*** pour ceux qui ne le savaient pas (excuse), le poudingue est une roche sédimentaire détritique consolidée, dont l’appellation provient de l’anglais pudding. voilà.