La couleur dans la peau !

Si on était en 1935, soit l’année à partir de laquelle la photographie en couleur a commencé à se répandre avec des appareils compacts faciles à transporter et des pellicules souples, cet article n’aurait aucun intérêt.

Heureusement pour nous, la technologie a fait ses preuves depuis, et on a ce bonheur immense de pouvoir prendre nos photos en couleur.

On a donc décidé de célébrer la technologie, en organisant cette session photo « La couleur dans la peau » (Ka sa yé misié bobo Hum, bibi enmé mizik ki chébran*), avec ma copine Helga la plus jolie des Istambouliotes, maquillée par ma sista Willie.

Comme vous êtes nombreuses à me l’avoir demandé après la première session maquillage avec Charlotte (Twiggy’s back), Willie nous explique cette fois en détail les étapes de sa mise en beauté**.

♦ Le teint ♦

Application de la crème de jour (ou base),
Application du fond teint, pour l’unifier,
Application des correcteurs et anti-cerne, pour mettre en valeur les zones de lumières et corriger les petits défauts, dissimuler les cernes,
Application de la poudre libre, pour matifier et fixer le fond de teint
Application du  blush, pour un effet bonne mine

♦ Les sourcils ♦

 

Correction des sourcils avec un goupillon, un pinceau biseauté et un fard poudre ou gras.

♦ Les paupières ♦

Application du fard à paupière:  1/sur la paupière supérieur dans un premier temps
Attention de ne pas dépasser le pli orbital, ou seulement légèrement afin d’étirer le fard juste au dessus du plis (dégradé),
2/ sur le ras de cil (à la base des cils inférieurs) pour un rappel de couleur,
Application du liner pour un regard plus intense.

♦ Les cils ♦

Application du mascara, en ziz zag et vers l’arrière de manière à étirer les cils, pour un regard de biche.

♦ La bouche ♦

Application du rouge à lèvre
MAC – Collection limitée Beth Ditto – Dear Diary

♦ Finalisation ♦

On finalise le travail avec la poudre soleil pour réchauffer le teint, en forme de 3 sur chaque côté du visage (en commençant par le front, continant sur la pommette, et en terminant sur la machoire) pour creuser les joues et mettre en valeur les pommettes.

♦♦♦

Et voilà, le résultat c’est cette séance photo, qui se veut estivale et ensoleillée, et que l’on a pourtant réalisé un soir de Septembre aux alentours de minuit. Enjoy!

 

* vous aurez bien entendu reconnu le tube dérivé de l’été 1982, La musique dans la peau.

** excuse, on dit comme ça dans le jargon

——————–

Maquillage: Willie Grosset

Robe: Silence&Noise chez Urban Outfitters

Collier: acheté à NYC dans une boutique inconnue

——————–